Rassemblement pro-catalan devant le consulat d’Espagne

Jeudi 21 septembre, les formations d’ERC (Esquerra Republicana de Catalogne-Nord), NPA, CUP et PCF ont lancés un appel à tous les démocrates de Catalogne Nord pour se regrouper devant le consulat d’Espagne afin de condamner la vague répressive du gouvernement espagnol contre la démocratie en Catalogne et l’organisation du référendum sur son autodétermination le 1er octobre.

Quelque 200 personnes ont participé à un rassemblement en appui à la Catalogne.

Cette manifestation fait suite à l’escalade de la répression du gouvernement espagnol contre l’exercice de la démocratie en Catalogne du mercredi 20 septembre avec l’irruption de la Guarida Civil au cœur des institutions du gouvernement Catalan : mise en accusation de plus de 700 maires.

La question d’indépendance s’est transformée en question de démocratie. Les forces démocratiques de Catalogne Nord sont en première ligne, pour Nicolas Garcia, secrétaire départemental PCF « les méthodes employées par le gouvernement réactionnaire de Madrid sont insupportables et rappellent le Franquisme. »

Les réactions d’élus et membres actifs de la région sont de plus en plus nombreuses, comme celles du Président de l’Université de Perpignan, Fabrice Lorente qui dans un communiqué appel chacun à « respecter les valeurs fondamentales des droits de l’homme et à aller dans la voie du dialogue et du débat d’idée plutôt que vers la violence et la privation d’expression. » Hermeline Malherbe, la Présidente du Conseil Général poste sur compte Facebook « Je m’indigne moi aussi… Sans ingérence sur le fond du débat, je ne peux rester silencieuse sur la méthode de l’Etat espagnol, normalement garant des libertés publiques.» Le directeur de la Casa de la Generalitat de Perpignan, Josep Puigbert, affirme que « L’État espagnol a franchi la ligne rouge de la démocratie. Si la question de l’indépendance est un problème espagnol, les Catalans français se mobilisent pour soutenir notre démarche démocratique. »

Aujourd’hui 129 maires de la Catalogne Nord du Syndicat Intercommunal pour la promotion des langues occitane et catalane (SIOCCAT) soutiennent et protestent contre le traitement infligé aux plus de 700 maires Catalans du Sud menacés de poursuites judiciaires s’ils aident à organiser le référendum du 1er octobre prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s